Pourquoi je me ressource ? Réflexion ouverte sur le besoin de se ressourcer

Tout va vite en ce moment !

“Ça y est je suis vraiment dans le timing « métro boulot dodo » sauf que je ne prends pas le métro mais c’est tout comme.

En mode automatique, les jours se suivent et se ressemblent étrangement…

Je m’y habitue presque.

En mode automatique, se lever, gérer les enfants, aller au travail, et à la fin de ma journée je refais la boucle dans l’autre sens : récupérer les enfants et rentrer à la maison vite (avant le couvre-feu) !

Pas le temps, je coure toujours: l’intendance de la maison, le ménage, gestion des comptes, gestion des rdv médicaux, superviser les devoirs des enfants et me prendre la tête (décidément je suis une truffe en maths), faire les courses en un temps limité, prévoir les repas, organiser la vie de la famille, consoler, écouter les p’tits tracas des loulous, « accueillir » la colère du p’tit dernier. (C’est ça la charge mentale ?)

Constamment s’adapter, et être inventive, oui certainement ça me sort de ma zone de confort !”

maman en burn-out

MAIS manque pas quelque chose à MA vie ?

“Parce que là j’ai l’impression de ne faire que de l’utilitaire, et de courir toujours après le temps.

Certes je passe des bons moments avec mes enfants : on joue, on rigole, on pleure, on se crie dessus aussi, c’est la vie, c’est fun !

On se balade en pleine nature entre 2 confinements, OUF !

Mais oui j’ai l’impression qu’il manque quelque chose à ma vie…

Pourquoi je me sens si fragile, et épuisée par moment ?

Faire une pause

“Ah oui ! Je sais ! Souvent on me dit que je devrais ralentir, faire une pause !

Mais moi je m’arrête en général quand mon corps me dit stop et là c’est peut-être déjà trop tard…

La question du comment me ressourcer est assez simple :

Puiser mon énergie et recharger mes batteries (activité sportive, soirée entre amis, lire, danser, faire une activité créative, visiter une expo, me balader, méditer, ou simplement ne RIEN faire…).

Bref faire des trucs pour moi et qui me plaisent vraiment.

“Car oui je me ressource (quand je m’accorde du temps, ce qui est rare), mais l’ennui c’est que l’effet reste limité car je retourne vite à mon quotidien speed et stressant, et tous les effets positifs se dissipent aussi vite.”

tasse de thé

Et puis j’en ai marre de ces injonctions à me ressourcer, prendre soin de moi, prendre du recul, revenir à l’essentiel.

“Le problème c’est que je sais que je vais revenir à mon rythme de vie effréné de toute façon.

Pourquoi me ressourcer ? vers quoi, en vue de quoi, pour obtenir quoi, se développer pour quoi ? 

Encore une injonction de plus!

Alors, est-ce que cela a vraiment du sens: me recharger en énergie pour être plus efficace dans cette course à la performance ?

Est-ce vraiment cela me ressourcer ? Est-ce vraiment cela que je recherche pour aller mieux, pour aborder mon quotidien, pour me sentir plus équilibrée et alignée ?”

femme qui doute

“Oui me ressourcer c’est bon pour moi, revenir à la source et entamer une réflexion sur « pourquoi je veux tant tenir ». 

Peut-être est-ce dans ces moments de pause qu’une réelle réflexion sur ma vie peut émerger, même inconsciemment. Cela peut me permettre d’y voir plus clair sur ce que je veux et ce que je ne veux plus.

Alors oui je me ressource, même si je ne vais pas révolutionner mon quotidien, cela me permet d’avancer, de cheminer à mon rythme, de m’écouter et de me respecter.”

Laisser un commentaire