Un calendrier de l’Avent inversé cette année?

j'ai testé le calendrier de l'Avent inversé

Les calendriers de l’avent, tout le monde connaît. Ce sont généralement des petites cases à ouvrir chaque jour, pendant 24 jours dans l’attente du jour de Noël. On y découvre des petites friandises (chocolats, bonbons…), des petits jouets, des attentions…

Je vous partage ici une expérience réalisée en famille l’année dernière. Lasse de surenchérir et offrir des cadeaux/bonbons avant le jour de Noël comme chaque année, j’ai eu envie de proposer une initiative solidaire.

J’ai testé le calendrier de l’Avent inversé ! 

1/ L’idée

Vous prenez une boîte. Chaque jour du mois de Décembre, du 1er au 24, vous rajoutez un petit cadeau dans cette boîte.

Cela peut être des jouets, des livres, des DVD, des crayons, des vêtements, des produits non périssables… Le tout offert avec beaucoup d’amour et d’attention pour la ou les personne(s) qui recevront ce colis.

2/ L’annonce

Bon, je ne vous le cache pas, mes filles de 5 et 9 ans n’ont pas forcément sauté de joie quand je leur ai dit que cette année, chaque jour, elles donneront à tour de rôle un objet .

“Et nous, on n’aura rien???”

don d'objets 1

3/ La “récolte”

Au bout de quelques jours, chacun s’est pris au jeu et s’est rendu compte de tout ce qui ne nous servait pas qui pourrait faire plaisir à quelqu’un dans le besoin. Le carton s’est rempli très vite et finalement a contenu beaucoup plus d’objets que les 24 prévus.

don d'objets 2

4/ A qui donner?

J’ai souhaité trouver une association qui vient en aide aux personnes démunies, adultes et enfants. C’est donc rapidement, ayant travaillé en partenariat avec cette association l’année précédente, que j’ai contacté “Solidarité Estuaire” de Saint Nazaire (44).

Nous avons convenu d’un rendez-vous en Janvier pour faire le don et aller à la rencontre d’un travailleur social de cette association. Il me semblait primordial que mes filles voient en direct où allaient être donnés nos objets.

liste de questions

5/ Le DON à l’association

Nous avions préparé nos questions avant la rencontre avec le travailleur social de “Solidarité Estuaire”.

  • Que est votre prénom et votre métier? Nous avons rencontré Thierry, éducateur spécialisé depuis 12 ans.
  • Comment s’appelle votre association? Elle se nomme “Solidarité Estuaire” depuis 2019. Cette association est née de la fusion de 2 associations existantes. Le siège est à Nantes et il y a une antenne à Nantes et une autre à St Nazaire.
  • L’association s’occupe de qui et comment? A St Nazaire, il existe différents services pour des publics différents. Par exemple, le Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale pour des familles à qui l’on prête des logements de façon temporaire. Le Service d’Accueil Maternel pour aider les familles avec leurs enfants de moins de 3 ans. Le Service d’Accueil et de Soutien qui assure des permanences et a une équipe mobile pour les femmes victimes de violences. Il y a aussi un service pour les personnes réfugiées, les demandeurs d’asile et les personnes en souffrance psychique. Il y a une quarantaine de salariés qui travaillent pour cette association (du personnel administratif et technique, des travailleurs sociaux, des agents d’entretien).
  • De quoi ont besoin les personnes? De se loger, d’avoir de l’argent pour manger et s’habiller en priorité.
  • A qui et quand allez-vous donner nos objets? Au fur et à mesure de la rencontre avec les personnes dans le besoin. Les objets seront répartis dans les différents services. Les jouets seront donnés aux parents pour qu’ils les offrent à leurs enfants. Voir la joie dans les yeux des enfants et la reconnaissance revient de droit à leurs parents et non au travailleur social.
  • Pouvons-nous vous en donner d’autres? Oui, bien sûr.
interview

6/ Pour finir…

Le sentiment de manque que nous redoutions n’est pas arrivé. Nous nous sommes attelés à remplir notre colis avec joie et bonheur. Nous avons été ravis, fiers d’avoir donné tous ces objets à des personnes qui en avaient plus besoin que nous. La rencontre avec Thierry a conclu ce projet de façon concrète pour les enfants. Mes filles étaient contentes de lui présenter les jouets qu’elles offraient. C’est ça la magie de Noël…

filles qui donnent des jouets

Et si cette année pour les fêtes, on donnait en plus de recevoir ?

Laisser un commentaire