Le gâteau du BONHEUR

Vendredi dernier, mon amie Nelly m’a offert une portion de gâteau du bonheur.

Je ne connaissais pas… Heureusement, une “notice” était fournie avec. Je vous la partage ici.

C’est une très ancienne façon d’élaborer un gâteau, d’origine alsacienne.

Il est connu que la personne qui offre de la pâte “mère” souhaite santé, bonheur et chance à la personne et sa famille.

Il faut 10 jours pour élaborer ce gâteau, sans utiliser d’appareils électriques, de frigo ou tout autre ustensile de nos cuisines modernes.

La tradition dit que la pâte doit être offerte et qu’il soit prêt le samedi de la semaine suivante.

image de gâteau

Jour 1 – jeudi : on verse le contenu du récipient offert dans un grand récipient qui servira aussi pour confectionner la pâte à gâteau. On ajoute un verre de sucre et un verre de farine. On ne mélange pas.

Jour 2 – vendredi : on mélange bien avec une cuillère (pas de mixeur)

Jours 3 et 4 – samedi et dimanche : c’est le week-end, on ne fait rien.

Jour 5 – lundi : on ajoute un verre de lait, un verre de sucre et un verre de farine. On ne mélange pas.

Jour 6 – mardi : on mélange bien avec une cuillère.

Jours 7-8-9 – mercredi, jeudi, vendredi : comme c’est le week-end qui approche, on ne fait rien parce que samedi, il y aura beaucoup de choses à faire !

Jour 10 – samedi : on réserve 3 verres de pâte “mère” obtenue que l’on offrira à 3 personnes

Avec le reste de pâte “mère”, on ajoute 2 verres de farine, 1 verre de sucre, 1 verre d’huile d’olive ou de tournesol, 1 verre de lait, 1 cuillère à café de bicarbonate de soude ou 1 sachet de levure, 2 oeufs, 1 pincée de sel.

Ajouter ensuite selon votre goût : noix, noisettes, amandes, pépites de chocolat, raisins secs, cannelle, vanille, morceaux de pomme, zeste d’orange…

image de gâteau

On mélange le tout avec une cuillère puis on met au four à 180° pendant 40 à 50 minutes.

Puis on déguste en pensant aux trois personnes à qui on a donné la pâte.

Une autre façon de semer des graines de bonheur !

Laisser un commentaire